Presse

Presse

Novembre 2016

Romain RACHLINE, qui a débuté la danse dans l’école, a bien évolué

Je suis très fière de pouvoir vous indiquer son site internet qui retrace un parcours digne d’éloges

http://rachlineromain.wixsite.com/romainrb

Septembre 2008  Journal de CHATOU

Succès à l’école de danse Marie-Ange Vila

Rosella

Deux élèves de l’école viennent d’être admis à l’école Internationale Rosella Hightower de Cannes.
Lors de l’audition, seuls neuf candidats ont été acceptés dont les deux catoviens.
Félicitations et longue route sur ce chemin qu’ils ont choisi.

 

 

Mai 2005 Journal de CHATOU

Ecole Marie-Ange Vila
portrait : Arthur Clavel

presse3

Formé à l’école de danse Marie-Ange Vila, Arthur du haut de ses neuf ans, accède à son rêve : être « petit rat » de l’Opéra, après avoir présenté  » le concours » et réussi les épreuves avec succès.

Ainsi depuis janvier 2005 il a rejoint les autres élèves de Marie-Ange Vila qui ont choisi de suivre ce même chemin.

Félicitations et bonne chance !

Mars 2004  Courrier des Yvelines

Une école où règne la grâce

La passion de la danse selon Marie-Ange Vila

presse1Depuis 1977, Marie-Ange Vila insuffle sa passion de la danse classique à de nombreuses jeunes filles. Capable de former de futures danseuses professionnelles, elle ne voit qu’un seul moteur pour apprendre et exercer sa discipline fétiche : le plaisir.Le souffle court mais la mine réjouie, chacune des jeunes danseuses termine son cours. Une fois encore, Marie-Ange Vila a demandé le meilleur d’elles mêmes à ses élèves, qui ne repartent pas sans l’avoir salué. « Ma plus grande récompense c’est quand elles me disent en repartant : c’est déjà fini ! « , affirme Marie-Ange.Passionnée, elle a commencé la danse à l’âge de quatorze ans  » j’étais trop âgée pour pouvoir espérer devenir une professionnelle mais mon professeur m’a indiqué qu’en travaillant dur je pourrais devenir une excellente enseignante » .

Elle s’investit complètement, de quatorze à vingt ans, dans sa passion. Elle commence à enseigner à Chatou à partir de 1977 dans l’école d’Hélène Trailine, ancienne directrice artistique à l’Opéra de Paris, avant de fonder sa propre école, toujours à Chatou.

Aujourd’hui Marie-Ange Vila et son équipe de cinq professeurs enseignent à quatre cents élèves (dont une demie-douzaine de garçons) la danse classique mais aussi le modern’jazz, les claquettes et le hip-hop.

Une école pluridisciplinaire

presse2« J’ai toujours voulu ouvrir une école pluridisciplinaire parce que tous les enfants ne désirent pas se conformer à la rigueur qu’exige la danse classique, même si d’autres danses, comme le hip-hop, nécessitent également beaucoup de rigueur » explique Marie-Ange Vila.

Chaque cours suit un déroulement ancestral qui passe par un échauffement à la barre suivi d’exercices, des sauts, des pirouettes…

 » Les filles qui participent aux cours le font par plaisir. Pour arriver à un tout petit résultat, c’est vrai qu’il faut travailler dur. Mais celles qui choisissent la danse classique sont passionnées et donc persévérantes. Je ne leur demande pas non plus ce que je peux demander aux filles qui veulent devenir professionnelles « , poursuit Marie-Ange, fière de ses cinq anciennes élèves qui ont intégré l’Opéra de Paris.

 » Quand je remarque une enfant particulièrement douée, je commence par parler aux parents. S’ils ne veulent pas qu’elle devienne une professionnelle, je n’insiste pas. Mais il faut prendre une décision avant l’âge de douze ans. Après il est trop tard pour présenter le concours de l’Opéra de Paris !  » , poursuit-elle.

Si la danse vous intéresse, sachez que les élèves de l’école présenteront un spectacle les 12 et 13 juin au théâtre du Vésinet.

Juin 2003 Courrier des Yvelines

A propos de nos globes-trotters de la danse…

presse5A l’école de danse Marie-Ange Vila, on ne reste pas les deux pieds dans le même chausson ! La petite Sophie Mayoux l’aura bien compris en venant chaque jour de Saint-Cloud, suivre les cours de Marie-Ange Vila, en y mettant toute sa passion et sa volonté pour atteindre son but : devenir petit rat de l’Opéra de Paris. Rêve accompli : elle a passé les deux épreuves sélectives de cette grande école avec succès. Quant aux élèves du niveau avancé, l’une d’elle intègre avec succès l’Académie Américaine à Paris.

Trois autres ont su relever le défi en passant le concours d’entrée de l’école de Cannes, dirigée par Monique Loudières, et parvenir dans les douze séléctionnées sur les quatre-vingt présentées.
Enfin, que fait-on dans cette école durant les vacances de Pâques ? De la danse biensûr ! Mais cette fois -ci, invité au Conservatoire Royal de Madrid…pour suivre les cours parmi les élèves de cette école prestigieuse.
A noter : stage de danse classique, caractère, contemporain, barre à terre du 30 juin au 4 juillet avec des professeurs de l’école de l’Opéra de Paris.

Novembre 2002  Courrier des Yvelines

Coup d’oeil sur l’école de danse Marie-Ange Vila

presse4Douze élèves du cours avancé de danse classique ont été invitées par Monsieur Issaev, Directeur de l’Art Ballet Theatre of Florida à Miami, pour participer à un stage professionnel.

Accueillies dans une famille américaines, elles sont parties suivre un mois de cours intensifs dispensés par des professeurs renommés du Kirov.
Cette expérience formidable a été un vif succès et nos filles françaises ont su dignement représenter l’école et l’enseignement rigoureux mais exemplaire de Marie-Ange Vila.
Loin d’être à la traine, elles ont toutes brillé dans le spectacle de fin de stage, chaque professeur reconnaissant sans modération leurs qualités et leurs progrès.
A suivre …